• fr
  • en

Blog

La Betty Book Party

10 janvier 2022 -

La Betty Book Party

Il paraît que dans la vie il faut absolument accomplir trois choses : faire un enfant, planter un arbre, écrire un livre … Le programme est vaste ! Et, il faut bien l’avouer, pas à la portée de tout le monde.

Mais bon, quelques uns, ou unes, d’entre nous y arrivent. On ne peut que saluer bien bas les performants qui s’y risquent.

Pour Betty, vu de l’extérieur, il a été un peu question d’acharnement. Mais aussi et surtout de passion, de persévérance, d’endurance, quelques sacrifices, un nombre non négligeable d’apéritifs et de ces discussions amicales ou enflammées attenantes à un bon verre. Certains projets de vie nécessitent comme ça d’être menés tambour battant, avec une troupe de gens qui gravitent autour, et puis à la fin on boit ensemble. C’est comme ça que c’est bon.

Pierrette, pierre angulaire d’un grand petit cadeau pour l’équipe d’Eyrolle

Alors, samedi et dimanche 20 et 21 novembre 2021 on a vu rue des marais des couples emmitouflés, de joyeuses bandes un peu débraillées, un peu saltimbanques, des tout seul ou bien avec leur chien. Ils sont tous venus prendre livraison de pages, de chaud, de pétillance, de baisers, d’étreintes, d’amour. Quelques dédicaces plus tard, Betty exténuée alla se coucher mais pour l’heure elle était sur tous les fronts, à recevoir et à donner comme elle sait si bien le faire.

Tisser, c’est l’aventure inattendue.

Il faut dire que la joyeuse troupe était bien joyeuse. On a pu voir se mêler et s’entreprendre des jeunes et des moins jeunes, une sénatrice et une équipe éditoriale, des gens qui buvaient et des gens qui tissaient, Betty et Pierrette, des lointains et des proches. Il y a eu partage de moult toasts et potées de légumes, de nouvelles et d’anecdotes, de dédicaces et de stylos. Prévert lui-même se serait bien amusé. Ces deux jours de fête ont permis de conclure en beauté ce chapitre de la publication du livre. Et depuis, succès. Les réseaux sociaux bruissent de commentaires enthousiastes, on s’échange le tuyau au détour de conversations sur telle structure, tel problème rencontré sur la tension de la chaîne, etc. La communauté des tisserands accueille avec joie cette référence qui lui manquait.

Que tous et toutes soient ici remerciés d’avoir tant fait pour la réalisation de l’oeuvre. Et surtout, pour Betty, Chapeau bas !

Betty et tout le monde, avant de passer à table.

Margodric