Betty Briand, la passion du tissage

011Née en 1964, Betty Briand a grandi dans les Deux-Sèvres où elle a été agricultrice. Elle vit à Chinon, Indre et Loire. Elle a quatre enfants.

Dès son enfance, Betty est sensibilisée au textile par sa grand-mère, paysanne et “bidouilleuse” de fils. Pour amuser sa petite fille, Mamie Denise passe beaucoup de temps avec elle, demandant à l’occasion au grand-père de lui construire un cadre en bois, rudimentaire métier à tisser.

L’intérêt de Betty pour le tissage est né de ces moments de transmission et de tendresse. Elle ne se démentira jamais. Dans les années 80, Betty organise des ateliers tissage, filage, teinture végétale, fabrication de cordes pour des enfants… Plus tard, à Chinon, elle installe chez elle un atelier, où il y a un, puis deux, puis trois métiers à tisser, avec quatre, puis huit, puis seize cadres…

La formation

DSC01331La rencontre en 2006 avec Erica de Ruiter, formatrice de renommée internationale, est décisive : Betty se passionne et choisit de se perfectionner. Elle échange avec des tisserands français et étrangers, suit des stages chaque année, monte sa bibliothèque technique.

“Je fais de nombreux échantillons me permettant de chercher, d’expérimenter les  “armures” les plus complexes, de jouer avec les couleurs, les fils, les matières… et ainsi de découvrir, puis d’affirmer et maintenant de créer mes propres tissages. La chaine du métier, conçue avec soin, impose le cadre. Le passage de la navette libère ensuite la créativité, au gré des trames choisies, sans limite…”

L’épanouissement

P1060144Par une approche d’autodidacte soutenue par des formations régulières, Betty en vient à maîtriser les techniques et les méthodes les plus sophistiquées de l’art du tissage. Sa conviction : “Dans le tissage, la multiplicité des fibres, la variété des couleurs, l’infini des armures, nous entrainent jusqu’à révéler la modernité indémodable des tissus. Mélanges, recherches, jeux joyeux de l’expérimentation : un peu de technique pour dépasser la technique et créer en toute liberté. Un cadre rigoureux et quasi mathématique pour servir la poésie des compositions textiles”.

P1020620Betty a ainsi développé sa propre philosophie du tissage pour en faire un art de vie : “Je choisis de former des tisserands par des stages et des ateliers : la transmission pour partager cette joie de la création, ce moment magique de la naissance d’un tissu où la pensée et les mains travaillent ensemble, où le regard a autant d’importance que le toucher, l’entrelacement des savoir-faire au service du beau et de l’utile… ”