L’art du Tissage, le livre de formation au tissage

Apprivoiser la technique pour créer en liberté

 

Pour vous présenter ce livre, je n’ai rien trouvé de mieux que de vous donner à lire mon avant-propos :

« Pourquoi tisser est-il aussi captivant et procure un tel plaisir ? À chacun ses raisons, elles sont multiples. Confectionner une étoffe avec seulement des fils qui s’entrelacent m’éblouit, je le ressens à chaque tissage et je l’observe bien souvent chez ceux qui découvrent cette discipline. Reproduire ce geste ancestral que des millions d’humains ont inventé et perfectionné selon les régions ou l’usage provoque une véritable émotion. Employer ses propres étoffes dans sa vie quotidienne, s’habiller d’un vêtement dont le tissu est tout juste sorti du métier transforme ce qui nous est familier.

Depuis longtemps je tisse, je me forme, je cherche, je lis, j’échantillonne. Je suis fascinée par le champ des possibles qui m’entraîne à explorer sans relâche cet univers. Le jour où j’ai été initiée à l’encodage, j’ai découvert que le textile s’écrivait comme un texte, cela m’a ouvert les portes d’un monde infini.

Aujourd’hui, nous avons l’immense chance de partager nos connaissances sur Internet. La grande communauté des tisserands de la planète échange sans limites sur ses savoir-faire et ses découvertes. Les questionnements et les innovations textiles circulent librement sur la Toile. De nombreux ouvrages sont publiés révélant cette richesse.

En enseignant, je suis témoin de la joie particulière que chacun trouve à tisser : choisir de belles matières, élaborer un tissu utile, rechercher l’alliance des couleurs, créer avec originalité… Certains explorent la technique pour élaborer un tissage sophistiqué tandis que d’autres suivent leur intuition. Les yeux et les mains travaillent de concert. La création enrichit la réalisation. Tisser porte à la méditation, appelle sérénité et patience. Le passage de la navette dans la foule rythme nos pensées.

En 2010, soutenue par de précieux amis, je crée l’atelier-école ARTissage à Chinon pour partager mes connaissances. Enseigner le tissage répond à plusieurs de mes souhaits : permettre à chacun de vivre le bonheur de concevoir son tissu, toujours éblouie par le sourire et l’impatience de chaque ARTisserand quand il le fait tomber du métier ; accompagner les différentes étapes en expliquant suffisamment la technique de sorte qu’elle ne soit pas un obstacle à la création ; transmettre le langage du tissage pour décrypter les innombrables publications et apprendre à écrire son projet.

Lors de mes stages, les apprentis-tisserands me disent souvent leur crainte de la mise en place de la chaîne sur le métier et leur hésitation sur le choix du fil adéquat ou de la densité appropriée. Ils me confient leur désir de documentations en français qui les aideraient à mieux comprendre les schémas des armures, les encourageraient à s’essayer à des structures plus élaborées et les inviteraient à devenir inventifs et autonomes. Ils m’ont incitée avec insistance à combler cette lacune.


La 4ème de couverture du livre

Chaque livre a son ambition et ses limites, celui-ci n’y échappe pas. Vous trouverez peu de modèles à reproduire, mais plutôt des clés de compréhension, des explications et échantillons pour accompagner le processus d’élaboration de votre tissage. Il ne remplacera ni une formation, ni une expérience personnelle. J’espère qu’il vous donnera de l’assurance pour vous affranchir de vos appréhensions et plonger dans la pratique sereinement.

Ce livre est celui que j’aurais aimé trouver à mes débuts. Les prémices, avec les connaissances de base, sont exposées dans la première partie : un peu comme en classe maternelle, nous explorons le matériel et les matériaux. Puis nous passons en classe préparatoire et en primaire pour apprendre à lire et à écrire. Nous entrons au collège et au lycée (dans la deuxième partie) pour étudier les structures fondamentales passées au peigne fin : la toile, le sergé et le satin. Suit la présentation succincte de quelques structures courantes. Des notions complémentaires sont abordées dans la dernière partie pour celles et ceux qui souhaitent aller plus loin.

Dans ce corpus bien établi, je fais des choix : celui de classer les structures selon leurs similitudes, celui d’utiliser la traduction littérale du nom anglais d’un matériel ou d’une structure, parfois même celui de composer un mot ou une ritournelle. Ayant été formée par des anglophones, mon vocabulaire s’en ressent.

Dans mes stages et ateliers, les élèves de différents niveaux se côtoient et s’enrichissent mutuellement. De la même manière, dans cet ouvrage, je désire m’adresser à la fois à des tisserands débutants, expérimentés et chevronnés. L’expérience acquise dans mon atelier-école ARTissage m’y a aidée. À chacun de trouver son chemin dans ses pages, en allant et venant d’un chapitre à l’autre selon les besoins ; c’est un support de travail à feuilleter.

En vous proposant ce manuel illustré, j’espère être un relais digne de la richesse et de la générosité des enseignements que j’ai reçus. Être une passeuse de fils… »

Découvrir le livre et commander

Pour vous faire une idée plus concrète, je vous propose de feuilleter quelques pages de mon livre en suivant ce lien et en allant à « Extraits du livre » sur le site qui va s’ouvrir :

https://www.eyrolles.com/Arts-Loisirs/Livre/l-art-du-tissage-9782212678765/

Pour vous procurer le livre, vous pouvez :
– passer à mon atelier, 8 rue des Marais à Chinon, en convenant d’un RDV (P : 06 24 97 29 28),
– l’acheter à votre librairie préférée,
– me le commander pour que je vous l’envoie. Vous aurez en bonus un petit cadeau : un marque page orné des fils du tissage visible sur la couverture du livre.

Merci de m’envoyer un mail à artissage@laposte.net pour me commander directement le livre. Paiement par chèque ou par Paypal.

290 pages – 42 € + frais de port – Poids : 1,550kg