• fr
  • en

Blog

L’effet boule de neige

23 octobre 2014 -

De temps en temps, il y a des modes dans cet atelier de tissage ; quelqu’un s’intéresse un peu par hasard à une structure de tissage et peu à peu, plusieurs ARTisserands s’y intéressent aussi comme par effet « boule de neige ». La dernière mode en date : le reps de trame. En Scandinavie, cette technique s’appelle le boundweave, et Clotilde Barrett en a fait un très joli bouquin : Boundweave, aux éditions Araña Press.

IMG

Elle y explique bien le principe de cette technique ainsi que l’évolution en chevron ou en overshot. L’idée est simple : recouvrir tous les fils de chaîne, le plus souvent en coton fort, avec des duites de couleurs différentes. L’effet est plus facile à réussir avec une trame en laine qui, en gonflant, recouvre véritablement les fils de chaîne. Ce qui caractérise ce tissage, c’est qu’il faut passer beaucoup de duites pour faire « un rang » et recouvrir tous les fils de chaîne, que ces duites sont très tassées et que l’effet est obtenu par la répétition des duites de couleurs différentes. Par conséquent, ce tissage est épais et principalement destiné à devenir un tapis ou une tapisserie.

Christine, une ARTisserande du samedi, s’est prise au jeu de cette technique qui permet de laisser libre cour à la créativité. Parce qu’en définitive, « il suffit » de choisir les couleurs de la duite pour former les motifs. Christine a pris le temps de faire de nombreux échantillons, d’abord pour découvrir et bien comprendre cette structure, et ensuite pour inventer ex-nihilo ses propres motifs.

P1090829

P1090827

P1090828

S’appuyant sur son savoir faire ainsi acquis, et pleine d’audace, elle s’est lancée dans « son grand projet », que je vous laisse admirer sur la photo :

P1090818

J’ai demandé à Christine de nous raconter cette expérience, cette aventure. Voici son témoignage :

 » En commençant ma deuxième année de tissage, je m’étais fixée comme programme d’essayer des techniques différentes, des matières variées et surtout d’essayer de comprendre. J’ai particulièrement aimé l’Été Hiver et la Ceinture de moine  où l’on peut suivre facilement le motif. J’ai toujours tricoté et j’aime beaucoup le Jacquard où l’on suit son dessin. Et en particulier, j’aimais tricoter, quand c’était à la mode, les pulls paysages : on ne compte pas, on dessine. J’avais envie de réaliser un tapis tissé. Betty m’a demandé de faire des échantillons, pour voir combien il fallait de fils au cm. Pour le premier, j’ai suivi un modèle qui m’a permis de voir comment ça marchait. Au deuxième j’avais dessiné un motif sur papier qui, en le réalisant, ne me satisfaisait pas. J’ai donc improvisé. J’ai aimé suivre mes idées et essayer de les reproduire à l’envers, voir ce que cela donnait en inversant les couleurs…  Ce travail m’a rappelé le Jacquard tricot. Pour ce qui devait devenir mon tapis, j’avais envie de créer des personnages.  Betty a des modèles qui me rappelaient les dessins Mexicains des déguisements de mon enfance. J’ai  fait un nouvel enfilage et panique : en tissant, j’avais des flottés de 5 fils donc, beaucoup trop long. Ça me paraissait impossible de laisser comme ça, j’ai donc défait et essayé autre chose, mais rien n’allait. Heureusement, en quelques mails, Betty m’a sauvée. Je n’en avais pas tissé assez long, pour que mon motif, constitué de grands flottés, n’apparaisse. Depuis cette découverte, je ne tisse pas, je dessine en tissant, c’est très amusant. J’ai sorti tous mes restes de laine à peu près de la même grosseur et je les utilise suivant mon inspiration. Le tout étant de garder une unité entre le fond et les couleurs choisies. »

Christine

Bravo Christine, et merci. J’ai été impressionnée par ton autonomie et par ton audace. Le résultat de ton travail est vraiment magnifique. Et je suis même un peu jalouse de ne pas avoir le temps de re-tisser du Boundweave jusqu’à plus soif. Tout comme je suis un peu jalouse de ne pas pouvoir me remettre au Deflected Double Weave comme Suzanne, ou au Moorman comme Joëlle, ou au Taqueté comme Valérie, ou au fil d’ortie comme Françoise…

L’effet boule de neige a encore frappé !!!