• fr
  • en

Blog

Muriel note tout se qui passe

Les pensées de Muriel

26 août 2016 -

Muriel a participé au stage du mois d’août 2017. Cinq personnes étaient présentes, venues de toute la France. Quelques jours à peine ont suffit pour qu’une jolie complicité s’installe entre nous, chacune partageant avec les autres stagiaires ce qu’elle avait compris ou osant sans gêne poser les « questions idiotes » qui lui passaient par la tête.

Brigitte venait pour la troisième fois et souhaitait s’initier au métier 8 cadres. Au programme, un magnifique effet de couleur dans les tons bleus. Enlissage un peu complexe, attachage impressionnant au départ, puis peu à peu décrypté, pédalage un peu rythmé… Entre Shadow Weave et Echo Weave. Brigitte, peu à peu, a abandonné le schéma pour tisser avec fluidité, ayant mémorisé le cheminement de pédalage. Bravo !

Brigitte apprend à retenir son pédalage pour un tissage tout fluide

Véronique venait pour apprendre à tisser sur son métier Lervard 9. Sûre qu’elle est devenue la reine des réglages. C’est un métier pliable et à contremarche ; son défaut majeur reste la complexité du réglage des cadres, des marches, des contremarches et des bricoteaux. Véronique a dû passer un bon moment assise par terre avant de trouver les bonnes hauteurs de toutes ces parties du métier. Quelle patience !!!

Véronique progresse avec patience !

Dominique, Emmanuelle et Muriel découvraient le tissage. Ourdissage, enroulage, enlissage, empeignage, tissage… Avec l’envie de continuer à découvrir, elles sont reparties avec un petit métier pour terminer leur échantillon, jusqu’au prochain atelier : rentrée des classes à partir de mi-septembre. Elles se retrouveront parfois lors des ateliers.

Muriel, tout en tissant, tout en prenant de très nombreuses notes, tout en testant plusieurs techniques, nous a fait la surprise de nous écrire une petite comptine. J’ai trouvé sa prose magnifique, un véritable talent d’écriture. Je ne résiste pas au plaisir de partager ses mots avec vous. Le groupe a plébiscité son texte…

« Dans l’atelier d’ARTissage, il faut être détendu du râteau mais bien tendu du peigne.

En stage chez Betty, il faut pouvoir être Ben Hur sur son char tout en sachant jouer de la harpe et siroter la part des anges. 

Dans l’atelier de Betty, chaque chose a sa vraie place, surtout les tablettes de chocolat !

Selon Betty rien n’est difficile dans le tissage, mais le réglage du métier Levard 9 de Véronique, oh là là !

Dans l’atelier de Betty, Brigitte s’emmêle dans ses calculs, Dominique dans ses fils, Véronique dans ses pédales , Emmanuelle dans sa densité et Muriel dans ses lisières . Mais pas de panique, Betty a une solution pour chacune.

Avec Betty il faut contrarier les lisières, parfois aussi les stagiaires, mais le résultat en vaut la peine et les sourires reviennent.

Pour bien tisser, il faut être bien positionné : Betty s’occupe des cadres du métier et Brigitte des sièges et des postures.

De chez Betty, on repartira avec des calculs plein la tête, des tissus plein les yeux, le goût du Bourgueil-chocolat plein les papilles et un bel échantillon de tissage pour l’envie de continuer…« 

Muriel, Chinon, le 5 août 2017

Merci à Muriel pour le regard attentif qu’elle a posé sur chacune d’entre nous, merci à Brigitte pour nous avoir indiqué les bonnes positions corporelles, merci à Véronique, j’ai moi aussi beaucoup appris sur le Lervard !

Et merci à Dominique et Emmanuelle… pour le Bourgeuil et le Vouvray… 🙂

Dominique et Emmanuelle à l'oeuvre avec Betty